Les enjeux du E-commerce pour les petites entreprises

Le commerce en ligne, ou E-commerce est en plein développement. Il est indispensable, aujourd’hui, pour tout commerçant ou petit producteur, d’être présent sur le web pour vendre ses produits et services.

Le commerce en ligne est aujourd’hui devenu incontournable. Les consommateurs sont devenus très omnicanal. Ils n’hésitent plus à visiter et commander dans une boutique en ligne entre deux passages en magasin. Le confinement lié à la crise du Covid19, en 2020, à accélérer ce phénomène. De nombreux commerçants et producteurs ont décidé, pendant cette période, de lancer leur propre site E-commerce. Et ils ont eu raison.

Cependant, être présent sur le web, avoir un très beau site et devenir un vrai E-marchand ne suffit pas à faire venir les clients. Le web est un marché qui n’a pas attendu les petits acteurs. De gros E-commerçants sont déjà bien en place, comme Cdiscount, ou ManoMano, dans le bricolage. Pourtant, en connaissant bien son secteur d’activité et en analysant bien la demande, il est possible de se faire une place sur le web et de générer des revenus conséquents dans sa propre zone de chalandise, voire beaucoup plus loin.

L’évolution du commerce en ligne

Le web a bouleversé de nombreux secteurs d’activité. Les disquaires ont disparu et laissé place aux grands acteurs du streaming musical. De son côté, les secteurs du high-tech et de l’électroménager sont devenus plus digitaux que physiques.

Aujourd’hui, on dénombre près de 200.000 sites E-commerce en France. Ce chiffre est à comparer aux 300.000 commerces de détails sur toute la France. Dans le même temps, le commerce en ligne représente près de 10 % des ventes sur tout le territoire français. Et ce chiffre devrait continuer à progresser.

Mais au-delà des chiffres, c’est bien un bouleversement des habitudes clients qui est à anticiper. En effet, la boutique en ligne traditionnelle sera peut-être devenue obsolète dans les années à venir. Les consommateurs recherchent une expérience client omnicanale. Leurs achats se feront donc par :

  • Smartphone
  • Recherche vocale
  • Objets connectés

Il est donc indispensable, aujourd’hui, d’être présent sur le web pour maintenir et faire progresser son chiffre d’affaires.

Les différents acteurs du E-commerce

Comme je le disais plus haut, si l’évidence veut que tous les acteurs du commerce se mettent sur la toile, certains acteurs ne vous pas attendus. Si près de 200.000 boutiques en ligne sont déjà présentes sur le web, peu d’entre elles font des ventes et sont rentables. La grande partie du marché est déjà occupée par des acteurs que nous pourrions considérer comme historique. Même si sur le web, le terme « Historique » doit être relativisé.

Parmi ces acteurs, nous pouvons différencier :

  • Les pure-players, comme Cdiscount ou encore LDLC.fr
  • Les Click and Mortar, comme FNAC, Castorama, Carrefour
  • Les véadistes historiques comme LaRedoute

Tous ces acteurs se sont organisés de façons plus ou moins différentes. S’ils ont tous créé des sites E-commerce, ils ne les gèrent pas de la même manière. Prenons 3 exemple :

  • Les Sites Marchands ne vendent que leurs produit (Castorama,…)
  • Les MarketPlaces ne font que proposer un service commun à différents vendeurs, comme Lecargo.fr, pour le nautisme.
  • Les modèles mixtes proposent leur propre marchandise mais en ouvrant leur site à des vendeurs externes. C’est par exemple le cas de Cdiscount.

Les enjeux du référencement pour les petits acteurs

Nous venons de le voir, le web est déjà bien occupé. Si vous voulez vendre vos produits et services en ligne, vous allez donc avoir le choix entre deux solutions :

  • Passer par une marketPlace
  • Créer votre propre site

Créer votre propre site internet à l’avantage de vous donner plus de liberté et d’indépendance dans vos ventes. Ceci dit, il faut investir dans un site web. Aujourd’hui, créer un site web avec E-commerce coûte entre 3000 et 10000 euros. Ce qui ne représente pas un gros budget comparé à un pas de porte.

Cependant, avoir un joli site est une chose, mais le rendre visible aux yeux des internautes en est une autre. C’est là qu’intervient la notion de référencement. Le référencement consiste à optimiser votre site pour que celui-ci soit présent dans les résultats des moteurs de recherche, dont Google. Mais non seulement, votre site doit être visible, mais il doit être classé dans les 5m6 meilleurs résultats. Vous comprenez l’intérêt de cette notion.

Vous allez me dire que vos chances sont minimes de réussir à bousculer les gros acteurs. Je vous confirme. Cependant, vous avez d’autres opportunités. Vous allez pour voir vous faire une place sur des recherches plus précises, dites de niche.

Par exemple, si vous vendez des pulls en laine. Vous aurez tout intérêt a essayer de vous positionner sur des mots-clés comme « pull en laine rouge, ou pull en laine sans manche,… »

Vous pourrez même aller plus loin en vous positionnant sur « Pull en laine à Quimper », si votre boutique est à Quimper. Bien évidemment, vous aurez moins de visites. Mais dans le même temps, vous saurez que les internautes qui tapent ces requêtes ont plus de chances de trouver leur bonheur chez vous. Vous aurez donc une plus forte chance de convertir l’internaute en client.

Vous aimerez aussi...

LeVolontaire.fr, et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques).

Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu.
Accepter
Refuser
Privacy Policy