Calculer ses coûts de revient, une étape indispensable à la pérennité de sa petite entreprise.

L’objectif principal de toute entreprise est de faire du bénéfice. Mais pour faire du bénéfice et déterminer son prix de vente, il est indispensable de calculer son coût de revient.

Nous connaissons tous, dans notre entourage plus ou moins proche des entrepreneurs qui ont déposé le bilan. Au-delà du marché qui peut être concurrentiel, d’un manque de préparation ou de l’absence d’étude de marché, les causes sont tout le temps financières. Souvent, lors de la création d’une entreprise, on oublie de calculer le coût de revient de ses produits ou services. On ne calcule pas le seuil de rentabilité en fonction de charges fixes et variables, mais en fonction de ce que nous voudrions gagner. Et c’est une grave erreur, nous inversons la réflexion.

L’importance de connaître ses charges

Lors de la création d’une entreprise, mais aussi lors du lancement d’un nouveau produit, nous sommes enthousiastes et pleins de rêves. Nous avons trouvé la niche ou la mine d’or et avons plein d’étoiles dans les yeux. Nous imaginons avons étudié le marché, avons choisi notre statut d’entrepreneur, et avons déjà un chiffre d’affaires en tête.

Cependant, élaborer un prix est fonction de ce que voudront bien payer nos clients, nous serons tous d’accord. Mais ce prix dépendra aussi de nos différents coûts, de nos charges. Et la différence entre les deux nous permettra de nous créer une marge. Et c’est souvent là que le problème intervient. Pour vivre correctement de son entreprise, il faut se dégager une marge. Et pour se dégager une marge, il faut déjà maîtriser des différentes charges et donc, connaître son coût de revient. Sinon, le risque est de ne pas être rentable et de travailler pour rien.

« Ne pas confondre Chiffres d’Affaires et Bénéfices »

Les différentes charges d’une entreprises

Alors calculer ses charges, c’est bien. Mis pour cela, il faut les connaître. Si un compte de résultats permet de maîtriser les charges globales de votre entreprise, il ne suffira pas à connaître votre marge sur un service ou produit en particulier. Et c’est bien cela qui nous intéresse.

Nous allons donc retraiter ces charges pour identifier les coûts pour chaque produit ou service.

Chaque étape du processus de fabrication ou de vente de vos produits et services entraîne des coûts. Et ce depuis l’achat de vos matières premières jusqu’à la livraison après la signature d’un contrat.

Nous allons distinguer plusieurs étapes :

  • Les coûts d’achat ( achat marchandise ou matière première + le stockage)
  • Les coûts de production ( coûts d’achat + charges de production)
  • Les coûts de distribution ( charges de distribution + stockage)

L’ensemble de ces coûts permettant de calculer le coût de revient de votre produit.

Vous ne devez oublier aucun coût. Certaines charges ne sont peut être pas directement liées à un service ou un produit. Et pourtant, il faudra les prendre en compte.

Les charges directes et les charges indirectes

Les charges indirectes sont celles que nous devons retraiter pour connaître le quotte part dans le coût de ce produit . Je pense, entre autres à

  • La part dans le stockage du magasin,
  • Le temps de travail passé sur ce produit ou service

Les charges fixes et les charges variables

Le coût d’un produit ou service est composé de charges fixes, qui resteront identiques, quelle que soit la quantité vendue ou produite ( électricité magasin, salaire d’une vendeuse).

Cependant, certaines charges peuvent être variables et évoluer en fonction de la quantité produite ou vendue. Ce sera le cas de l’emballage, par exemple, ou des matières premières liées à la production d’un produit.

Le calcul du coût de revient

Maintenant que nous avons fait le tour de toutes nos charges, nous allons pouvoir calculer notre coût de revient. Nous pouvons mettre en avant deux grandes étapes pour calculer un coût de revient :

La répartition des charges indirectes entre les différentes étapes

L’idée est de répartir des charges globales indirectes entre les différentes étapes de votre processus de fabrication et/ou de vente. Pour les plus grosses entreprises, cela pourrait être une répartition entre différents services.

Nous allons, par exemple, répartir les charges de personnel entre les différents services de vente, mais aussi de gestion des stocks, de mises en rayon ou encore le service communication.

La répartition des coûts de services sur les produits

Ensuite, ces charges indirectes vont être additionnées aux charges directes pour calculer le coût de revient. Le plus important va être de répartir les charges indirectes sur chaque produit. Pour faciliter l’analyse, nous allons utiliser des indicateurs appelés « Unité d’Oeuvre ». Ils permettent de calculer le coût unitaire par unité de mesure ( Unité de production, m²,…)

Le coût de production est composé du coût d’achat et des charges de production

Le coût d’achat intègre toutes les charges directes et indirectes liées à l’acquisition des matières premières ( visible dans le stock de matières premières). Il est composé :

  • Du prix d’achat
  • Des charges d’approvisionnement et de stockage

A ce coût, nous allons ajouter les charges de productions. Les coûts de production sont identifiables dans le stock de produits finis. Le coût de revient est composé du coût de production ( vu préalablement), et des coûts hors production. Les coûts hors production sont composés :

  • Des charges de distribution
  • Des charges administratives

Les autres indicateurs importants

Le Seuil de Rentabilité est le niveau de chiffre d’affaires à partir duquel l’entreprise commence à faire du bénéfice.

Pour le connaître, il faut commencer par calculer la marge/coût variable :

  • MCV= Chiffre d’affaires- Coûts variables
  • Nous allons en déduire le Tx de marge sur coût variable : MCV/CA
  • A cette MCV, nous allons déduire les charges fixes.

La marge de sécurité : Elle correspond au Chiffre d’affaires au-dessus du seuil de rentabilité. C’est la baisse d’activité supportable pour continuer à faire du bénéfice.

  • Marge de sécurité= Chiffre d’affaires- Seuil de rentabilité
  • Indice de sécurité= (Marge de sécurité/CA)x 100

Le Point mort : Il correspond à la date à laquelle le seuil de rentabilité est atteint

  • Point Mort= Seuil de rentabilité/ nombre de jours de la période

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 29 septembre 2021

    […] lorsque vous voyez des promotions qui vous font croire le contraire. Et si vous êtes commerçant, maitrisez bien votre coût de revient. Enfin, le commerçant à l’obligation de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LeVolontaire.fr, et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques).

Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu.
Accepter
Refuser
Privacy Policy