Quelles sont les différences entre l’assurance vie et l’assurance décès

prevoyance

L’assurance de personnes représente 75 % des cotisations et primes versées du marché de l’assurance, en France. Parmi ces assurances, on peut distinguer l’assurance décès et l’assurance-vie. Mais quelles sont les différences entre ces deux types de contrats ?

Il n’est pas toujours simple, pour un novice, de comprendre le langage des assurances et des conseillers financiers. Surtout que parmi ces derniers, l’utilisation de termes techniques permet de cacher certaines incompétences commerciales, il faut bien l’avouer. Parmi les termes qui portent souvent à confusion, il y a les notions d’assurance-vie et d’assurances décès. Ces deux termes distinguent deux types de contrats d’assurance dont le fonctionnement, et les objectifs, sont bien différents.

Les différentes types de contrats d’assurance

Pour commencer, revenons brièvement sur la notion de contrats d’assurance et les différents types de gestion. Le marché de l’assurance, en France est composé de deux branches bien distinctes. Il s’agit de :

  • L’assurance de biens, aussi appelée IARD, comme Incendie, Accident et Risque Divers
  • L’assurance de personne

Les assurances de biens permettent de couvrir les dommages causés aux biens, comme votre maison ou votre auto. Mais elles vous couvrent aussi contre les dommages que vous pourriez causer à autrui, il s’agit de la Responsabilité Civile.

Les assurances de personnes, elles, vont couvrir les individus contre des risques portant atteinte à leur intégrité physique ou psychique. Ces contrats peuvent être gérés de deux façons différentes. Et c’est là que nous allons commencer à voir la différence entre l’assurance-vie et l’assurance décès.

Nous allons parler de :

  • Gestion par répartition
  • Gestion par capitalisation

Quelles différences entre l’assurance vie et l’assurance décès ?

L’assurance décès, aussi appelé contrat de prévoyance, est géré par répartition. Vous allez souscrire un contrat et payer une cotisation. Cette cotisation permettra de payer les sinistres éventuels des autres assurés ayant souscrit le même contrat. Les primes sont donc réparties. Ce type de contrat est dit « A fond perdue« . Lorsque vous résiliez celui-ci, vous n’êtes pas remboursé des cotisations versées, comme pour une assurance auto.

C’est bien ce type de gestion qui va permettre de faire la différence entre un contrat d’assurance-vie et un contrat d’assurance décès. L’assurance-vie est un contrat géré par capitalisation. Ici, c’est l’assuré, le souscripteur du contrat, qui va s’assurer lui-même en versant des primes sur un contrat. Ces primes vont être capitalisées jusqu’au moment du risque. Pour faire simple, c’est de l’épargne. En fait, l’assurance-vie est l’épargne de l’assurance.

Comment choisir entre un contrat de prévoyance et un contrat d’assurance-vie ?

La grande question est donc de savoir si vous devez choisir entre un contrat d’assurance-vie et un contrat de prévoyance. En fait, ces deux contrats ne répondent pas aux mêmes besoins.

Comme nous l’avons vu plus haut, l’assurance-vie est un placement. Il permet d’épargner régulièrement ou de placer un capital, via un versement initial. Ce type de placement est parfait pour :

  • Optimiser une succession
  • Réduire sa pression fiscale
  • Préparer sa retraite

Mais en fait, un contrat d’assurance-vie peut servir à tout type de projet ( préparer un voyage, épargner pour une maison,…)

L’assurance décès est un contrat de prévoyance. Cela signifie que vous allez pouvoir souscrire un contrat qui vous permettra de vous garantir un capital en cas d décès ou d’invalidité. Vous versez une cotisation de 15-50 euros pour bénéficier d’un capital de 50 ou 100.000 euros, par exemple. Mais si à la fin du contrat, il ne vous est rien arrivé, vous ne récupérez pas les cotisations que vous avez versées. L’intérêt de ce contrat est de protéger sa famille, par exemple, en cas de décès. S’il vous arrive quelque chose au bout de quelques années, vous n’aurez sans doute pas réussit à placer autant de fonds. Mais vos proches toucheront quand même la somme inscrite au contrat. Comme pour un contrat d’assurance-vie, vous pourrez choisir le bénéficiaire en adaptant la clause du contrat.

Les différents types de contrat de prévoyance :

Il existe différents types de contrats de prévoyance. On peut en distinguer 3, en particulier:

  • Assurance Décès : Les bénéficiaires perçoivent un capital ou une rente au décès de l’assuré. Les bénéficiaires pourront, grâce à ce capital ou cette rente, continuer par exemple, à régler les charges courantes, financer des études,…
  • Assurance Invalidité : Cette assurance permet le versement d’un capital ou d’une rente pour compenser la baisse de revenus occasionnée par une impossibilité partielle ou totale de travailler.
  • Assurance Incapacité : Cette assurance complète les indemnités journalières versées par votre régime obligatoire, dans le cas d’un arrêt de travail. Elle peut assurer jusqu’à 100 % de votre rémunération antérieure.

Quelques définitions liées à la prévoyance :

  • IPT : Invalidité Permanente Totale ( Invalidité sup. À 66%)
  • IPP : Invalidité Permanente partielle ( Inval. Comprise entre 33 % et 66%)
  • ITT : Incapacité de Travail Totale
  • ITP : Incapacité de Travail partielle
  • IJ : Indemnités Journalières

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Pourquoi souscrire à une assurance vie ? - Le Volontaire
  2. Pourquoi souscrire un contrat d'assurance vie et comment trouver les meilleurs contrats ? - Le Volontaire
  3. Comment rédiger la clause bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie ? - Le Volontaire
  4. Quelles sont les caractéristiques d’un contrat d’assurance ? - Définition- Le Volontaire

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*