Qu’est ce que le commerce indépendant ? Comment créer son entreprise ?

Créer un magasin d’alimentation, une boutique de vêtements, un magasin de cigarettes, ou même un commerce de poissons, etc., peu importe le secteur dans lequel vous vous engagez, être son propre patron implique d’ouvrir son commerce indépendant !

Il est essentiel de prévoir certains aspects avant de commencer, tel que les deux types de commerce indépendant, le commerce indépendant isolé et le commerce indépendant organisé. Mais nous en dirons plus dans l’introduction ! Vous trouverez tout ce que vous devez savoir sur le statut d’indépendant, de la définition d’une entreprise indépendante aux actions à mener, dans cet article !

Quelle est la définition d’un commerce indépendant ?

On appelle commerce indépendant toute société légalement indépendante, qui vend des produits ou des services par le biais de lieux de travail concrets. En effet, il n’y a pas de connexion capitalistique entre ce commerce et un autre bâtiment. Il existe deux types de commerce autonome :

  • les petits commerçants, une sorte de commerce indépendant isolé : ce sont des lieux de vente au détail qui sont complètement autonomes, tant au niveau de leurs sources d’approvisionnement, que de leurs communications ;
  • le commerce indépendant organisé : l’exploitant décide de rejoindre les rangs d’un réseau, comme par exemple, via un accord de franchise, tout en étant juridiquement autonome. Le franchisé bénéficie alors, du savoir-faire et de la réputation du franchiseur, en échange d’un droit d’adhésion au réseau et d’une redevance.

Commerce indépendant : quel est le statut juridique idéal ?

Vous pouvez choisir parmi une variété de formes juridiques, pour créer votre propre entreprise. Voici les différentes options possibles :

  • l’entreprise individuelle (EI) et le statut d’auto-entrepreneur sont deux options ;
  • la société à responsabilité limitée (SARL ou EURL) ;
  • la société par actions simplifiée : c’est une sorte de société à responsabilité limitée (SAS ou SASU).

Le régime de l’auto-entrepreneur est peu approprié pour créer sa propre entreprise. En terme de chiffre d’affaires, ce statut est restreint. Hormis des circonstances extraordinaires, il sera difficile de faire face à vos dépenses professionnelles tout en adhérant au plafond de chiffre d’affaires permis.

En créant une société à propriétaire unique, vous pouvez opérer sous votre propre nom, sans être obligé de constituer une société. L’entreprise individuelle traditionnelle n’a pas de restriction de chiffre d’affaires, contrairement au statut d’auto-entrepreneur. Toutefois, avec des apports notamment importants, son système social n’est pas très profitable.

Le meilleur moyen de créer son commerce indépendant est de constituer une entreprise. Vous devrez choisir entre l’EURL et la SASU pour un même projet. Vous devrez choisir entre la SARL et la SAS, si vous travaillez sur un projet avec beaucoup de personnes.

Comment s’y prendre pour créer son commerce indépendant ?

Avant de pouvoir créer votre propre entreprise, vous devez d’abord accomplir un certain nombre de tâches :

  • remplir les formalités administratives nécessaires à la création d’une société : vous devez d’abord enregistrer votre entreprise auprès du RCS, avant de pouvoir créer votre propre entreprise ;
  • obtenir la permission d’utiliser une grande superficie commerciale, si nécessaire : vous devez vous procurer une permission auprès de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial, si vous créez un commerce indépendant d’une superficie supérieure à 1000 m2. De 2018 à 2020, les superficies de plus de 400 m2 devront obtenir une permission pour exploitation commerciale à titre provisoire ;
  • obtenir l’autorisation de pénétrer sur le domaine public, si nécessaire : un permis de parking ou une autorisation de circulation sera nécessaire, si votre entreprise indépendante dispose d’une terrasse qui encombre la route publique ;
  • obtenir l’autorisation d’apporter des modifications à votre vitrine, si nécessaire : vous aurez besoin d’un permis, si vous voulez effectuer des travaux à l’extérieur des locaux de votre entreprise indépendante ;
  • contracter une assurance pour votre entreprise : pour vous protéger des dangers de votre travail, vous devez contracter une assurance responsabilité professionnelle. Il est aussi conseillé de contracter une assurance des biens de l’entreprise.

Créer un commerce indépendant, signifie d’entreprendre une démarche passionnante, avec un fort potentiel de rentabilité ! Ce n’est pas un projet à considérer à tort et à travers.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LeVolontaire.fr, et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques).

Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu.
Accepter
Refuser
Privacy Policy