Start-Up: Qu’est ce qu’une licorne ?

Nous entendons de plus en plus parler des licornes en économie. Ces Start-up, souvent liées au E-Business, semblent être au centre de l’attention des investisseurs, des grandes sociétés, mais aussi de certains états. Mais qu’est-ce qu’une Licorne et quelles sont les principales licornes françaises ?

L’économie connaît une nouvelle révolution. Déjà, dans les années 200, les premiers sites Web ont poussé certains investisseurs à casser leur tirelire pour entrer au capital de Start-up comme Facebook, Google, Orange, Yahoo ou encore Paypal. Ce boom bousier s’était d’ailleurs fini en krach financier. Mais aujourd’hui, un nouvel enthousiasme anime les marchés financiers et le monde du capital-risque. Au centre de l’attention, on retrouve toujours ces Start-up. Mais nous sommes passés du simple service web à l’économie de la science et des données, de l’économie digitale et du E-commerce.

Le mot qui fait rêver les investisseurs, les lanceurs de projets, mais aussi les gouvernements, c’est « Licorne ». ces jeunes pousses de l’économie semblent attirer toutes les convoitises par leur dynamisme, mais aussi leur avenir économique. Mais de quoi parlons-nous ?

Définition d’une licorne

Le terme de Licorne n’est pas né dans la tête d’une jeune étudiante passionnée de doudous en forme de licorne. Loin de là même. En fait, dès les années 2000, certains investisseurs semblent un peu surpris par l’envolée de la capitalisation de certaines entreprises. Il faut faire un tri, sachant que, par définition, une start-up n’est pas cotée en bourse. C’est alors que le terme « Licorne » est inventé par Aileen Lee. Cette femme est gérante d’une société de Capital Risque de la Silicon Valley. En 2013, elle démontre que rares sont les entreprises, qualifiées de « pépites », qui peuvent être valorisées à plus de 1 milliard de dollars. Ces sociétés seront appelées « Licornes ».

« Une licorne est donc une Start-up valorisée à plus de 1 milliard de dollars »

On compte, parmi ces licornes, des sociétés comme UBER, SpaceX, Xiaomi ou encore Stripe, par exemple. Aujourd’hui, les experts considèrent qu’on peut dénombrer 200 licornes dans le monde. Par le passé, des sociétés comme Twitter, Alibaba ou encore Spotify ont été considérées comme des licornes.

Les licornes françaises

Mais si, quand nous parlons de start-up, nous pensons généralement aux Etats-Unis, la France n’est en reste, au contraire même. Depuis plusieurs années, le pays possède un écosystème très bien organisé et riche de porteurs de projets et d’investisseurs. Cet écosystème a permis d’accompagner de belles start-up aujourd’hui entrée dans le club des « Licornes ». La France dénombre 18 licornes à ce jour. Cette liste montre la richesse et la variété de cet écosystème de start-up.

Liste des licornes françaises

  • Veepee (E-commerce)
  • OVH (hébergement et cloud)
  • BlaBlacar ( transport)
  • Deezer ( plateforme de streaming)
  • Ivalua
  • Doctolib ( plateforme de RDV médical)
  • Meero
  • Mirakl
  • Voodoo
  • Vestiaire Collective
  • ContentSquare
  • Alan
  • Ledger
  • Shift technology
  • AirCall
  • Back Market
  • Mano Mano
  • Younited Credit

Les futures licornes

Le Gouvernement français souhaite accompagner ce mouvement, et même l’amplifier. Celui-ci a d’ailleurs lancé un vaste projet d’accompagnement des Start-up pour atteindre le chiffre de 25 licornes d’ici 2025. Le secteur des start-up est donc très dynamique. Pour infirmations, voici quelques chiffres plutôt parlants :

  • 4,5 Md€ levés par les startups françaises au S1 2021
  • Après 5,4 Md€ levés sur l’année 2020
  • Plus de 1 milliard de levée de fond en Septembre 2021 (Sorare et Mirakl)

Certaines start-up sont très bien placées pour rejoindre le club des Licornes. Parmi ces start-up, on peut nommer :

  • Lydia ( application métabancaire)
  • Sendinblue
  • Luko ( assurance en ligne)
  • Qonto (néobanque pour les professionnels)
  • PayFit
  • Sorare
  • Swile
  • OpenClassRooms

Les start-up sont labellisées Next40. Le Next40 n’est pas un indice boursier mais un label imaginé par le gouvernement français, en 2019, afin de mettre en avant des entreprises qui peuvent devenir des leaders technologiques.

L’environnement des start-up en France

Comme nous venons de le voir, écosystème des start-up, en France est très dynamique, et a permis de créer des licornes. Il a surtout l’avantage d’être accompagné par le gouvernement, grâce à différentes structures. Les start-up ont leur ministre délégué : Un Secrétaire d’état chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. Il s’agit, en 2021, de Cédric O.

Mais au-delà du ministère, écosystème est accompagné de plusieurs acteurs :

  • La French-Tech, au niveau national, mais aussi au cœur des territoires permet d’accompagner les jeunes start-up ambitieuses.
  • La Fintech, est un écosystème qui accompagne les start-up de la finance.
  • BPI France, la Banque Publique d’Investissement.
  • Plusieurs incubateurs comme Station M, créé par Xavier Niel, le fondateur de Free et dirigeant d’Iliad.

Alors tout ceci sera-t-il suffisant pour offrir à la France, et à l’Europe, de nombreuses licornes, et surtout une place dans le monde économique de demain ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LeVolontaire.fr, et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques).

Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu.
Accepter
Refuser
Privacy Policy